Découvrir l'Algérie :

La Beauté À L'état Sauvage...

Découvrez le grand sud Algérien, son immensité et ses paysages fabuleux à couper le souffle. Tamanrasset, Djanet, Tmimoun, Adrar, El Golea, Ghardaia, El Oued et la petite merveille Bousaada

Des circuits qui vous fera découvrir la splendeur et la diversité des paysages du Tassili n’Ajjer, où le sable s’allie aux formes rocheuses sculptées dans le grès brun : plateaux arides, canyons encaissés et oasis fraîches, grandes dunes... Des sites préhistoriques jalonnent cet itinéraire saharien, témoignant d’un passé millénaire. Vous découvrirez les peintures rupestres de Dider et Tasset . Cette région est encore habitée par des nomades.

Le Hoggar:

Hoggar Grand comme la France, le massif du Hoggar (ou Ahaggar) a émergé du socle saharien suite aux violentes éruptions volcaniques du tertiaire et du quaternaire. Occupant le centre du Hoggar, le massif de l'Atakor culmine à presque 3000 m d'altitude avec le Tahat. Il se prolonge au nord par le massif de la Téfédest, dont la célèbre Garet El Djenoun culmine à 2327 m; cet énorme ensemble granitique abrite de très beaux sites rupestres (principalement autour de Mertoutek). A des époques reculées, d'immenses fleuves partaient de ce château d'eau pour arroser le Sahara. Il reste un lieu de vie privilégié car les eaux des pluies y sont recueillies par les rochers et dans les oueds sablonneux : l'Oued Tamanrasset va se perdre dans les sables du Tanezrouft.

l'Oued Tin Tarabin rejoind vers l'Est l'oued Tafassaset pour déboucher au lac Tchad. Le Hoggar présente un paysage chaotique composé de pics, de tours, de dômes, d'aiguilles, de pyramides, d'orgues basaltiques, de coulées de lave figées dans leur mouvement, … dont les couleurs vont du jaune flamboyant au violet noir. Partout de grandes vallées profondes entre de hautes murailles abruptes. Autour de ce noyau central, on trouve un ensemble de plateaux de grès : les tassilis, où sables et roches s'entremêlent pour former des paysages envoûtants : l'Immidir et l'Ahnet au nord ouest, Tin Missao, Tin Rerhoh et tassili du Hoggar au sud et enfin le plus connu et le plus grand le Tassili N'Ajjer au nord-est. Au nord-est du Hoggar, la pleine de l'Amadror est une immense cuvette au fond de laquelle se sont déposées d'énormes quantités de sel qui constituent la principale richesse des Touaregs..

Atakor

Situé à 80 km de Tamanrasset, l'Atakor est le cœur du Hoggar. Massif volcanique, il culmine au Mont Tahat (2918m). Ses paysages sont principalement rocheux et constitués par des pics, des dômes et des aiguilles volcaniques qui donnent au relief un aspect très sauvage : pic Ilaman (2740 m), plateau de l'Assekrem (2730 m) où se trouve l'ermitage du Père de Foucauld, aiguilles de Saouinan, Tidjmayene, Tezoulaig, Iharen et Adouada.

Téfédest

Située à environ 250 km au nord de Tamanrasset, la Téfédest est une chaîne granitique qui remonte sur 130 kms de long et 40km de large dans un axe nord quasi parfait depuis Tamanrasset et se termine d'un coup par le grand vaisseau de pierre de la Garet El-Djenoun (2327m). Le relief du massif se caractérise par de grands dômes lisses. La Téfédest est dite noire (versant ouest) ou blanche (versant est) selon la couleur des sables qui viennent s'échouer au pied de la montagne. La Téfédest est connue pour ses peintures rupestres (village de Mertoutek au sud du massif).

Tamanrasset

Située à 2050 km au sud d'Alger et à 1400m d'altitude, Tamanrasset est une grande ville d'environ 40.000 habitants aux ruelles ombragées de tamaris et aux horizons de montagnes bleues. Lorsque Charles de Foucauld y arriva en 1905, Tam ne comptait que dizaines de huttes..

Djanet

La "Perle des Tassili" est une ville blanche qui étale sa palmeraie au pied du plateau du Tassili n'Ajjer à 1050 m d'altitude. A l'origine, elle est constituée de trois ksours "suspendus" au-dessus de l'oued Idjeriou ("la mer"); construits il y a une dizaine de siècles pour surveiller les jardins de la palmeraie, ils tombent aujourd'hui en ruines. La production des palmiers (environ 30.000) et celle des jardins assurent la survie des Kel Djanet.

Tassilis Du Hoggar

Tassilis Du Hoggar Au sud-est de Tamanrasset, le grand oued de la Tin Tarrabin débouche sur les tassilis du Hoggar. Constitués de plusieurs massifs bien individualisés (El Ghossor, In-Akacheker, In-Tehak, Tahaggart, Taguelmem't Sameden, Ti-Hettan, Tilanfaza, Youf-N'Aghlal, Youf-Ahaket), ils s'étirent sur environ 250 km et plongent au sud-ouest sous les sables de l'oued Tagrera. La barrière orientale est tranchée d'oueds venant du massif de l'Atakor ; plus fragmentée à l'ouest, elle est inexorablement envahie par le sable. Lieux d'aridité extrême, les tassilis du Hoggar ont été désertés par les nomades dans les années 70. La randonnée ne peut s'y faire qu'avec l'assistance d'un véhicule (eau et bagages).

Source : La beauté du Sahara Algérienne

Alger La Blanche

Alger

Alger se situe sur la côte nord du pays au bord de la mer Méditerranée, c'est la plus grande métropole du Maghreb. On y vient surtout pour découvrir sa casbah, une des mieux préservées de la région. La ville dispose également d'installations balnéaires à quelques kilomètres du centre avec de belles plages ,des hôtels et des restaurants qui accueillent les visiteurs. En arrivant à Alger, c'est d'abord la couleur de la ville qui surprend. Surnommée la « blanche », elle est en effet dominée par la clarté de ses murs La capitale algérienne n'est pas réputée pour l'abondance de ses infrastructures touristiques. Elle n'en est pas moins dépaysante par son côté authentique, loin des classiques destinations marocaines ou tunisiennes. On s'enracine toutefois jusqu'à la médina pour se perdre dans ce dédale de ruelles irrégulières au milieu des artisans travaillant le cuir, la laine, le bois ou les métaux. Les artisans sont en effet d'habiles esthètes proposant toute sorte de fabrication aux touristes de passage.

Oran El Bahia

Oran

Site privilégie entre mer et montagne servi par un arrière-pays de hautes plaines favorable à la vie agropastorale, placé à un carrefour de voies terrestres faciles d'accès, jouissant d'une position maritime la mettant vie à vis d'Almeria sur la cote d'Espagne, ORAN est une ville riche de son histoire et de sa culture que l'on peut découvrir en la visitant.

Annaba La Coquette

Annaba

Une des plus anciennes des villes d'Algérie, celle dont l'histoire est des plus riches sa mémoire se situe à l' intersection des grandes époques humaines et remonte à la nuit des temps. Annaba est riche en découvertes archéologiques datant de la préhistoire de - 2 millions d'années. Les Homo Erectus auraient vécus dans cette région depuis le paléolithique supérieur (-1.8 million d'années à -100 000 ans). Ancienne Hippone, Bône la ville royale (HIPPO REGUIS) ce rang lui est sans doute attribué du fait de son rôle de port qui permet les liaisons entre la méditerranée et l'arrière – pays Annaba possède un front de mer, un centre-ville - où est situé le cours de la Révolution animé, débordant d'arcades en tous genres où s'abritent restaurants, terrasses, kiosques. Annaba possède aussi un aéroport. Malgré les nouvelles constructions, le front de mer a gardé son cachet..